L’ISP soutient le NULGE dans sa lutte en faveur de l’autonomie des administrations locales au Nigeria

11 Mai 2017
Le Syndicat national des fonctionnaires locaux/ales (National Union of Local Government Employees, NULGE) est à l’origine d’une série de manifestations nationales visant à renforcer les soutiens au profit de l’autonomie des administrations locales. Le syndicat a organisé des rassemblements dans les six zones géopolitiques du Nigeria. La dernière manifestation nationale a eu lieu le jeudi 27 avril dans la capitale fédérale du pays, Abuja. L’ISP y a participé afin de témoigner de la solidarité internationale à leur égard.

Les rassemblements ont à cœur de souligner l’absence de démocratie et de financement au sein des administrations locales. La dissolution des administrations locales mise en place par les gouverneurs travaillant avec les assemblées législatives a suscité une colère générale. Les administrations nationales ne transfèrent pas non plus les fonds fédéraux aux administrations locales – les travailleurs/euses ne sont ainsi pas rémunéré(e)s et les services ne sont pas fournis à la communauté, ce qui a davantage renforcé la grogne générale.

Comme l’a déclaré notre camarade Ibrahim Khaleel Abdulkadir:

« Les dirigeant(e)s du NULGE ont décidé d’organiser une campagne nationale sur l’autonomie des administrations locales au Nigeria, l’intention louable de placer le système de l’administration locale au troisième niveau de gouvernance de notre pays, tel que l’avait prévu l’auteur de la constitution, ayant été mise à mal au fil des ans. »

Daniel Bertossa, Directeur politiques et gouvernance de l’ISP, a prononcé un discours lors du dernier rassemblement, et a rejoint la délégation qui a rencontré le vice-président du Sénat:

« Le gouvernement nigérian doit veiller à ce que les administrations locales soient financées directement, afin de leur permettre de fournir les services essentiels à la communauté, et doit en outre s’assurer que l’administration locale est soumise à un contrôle démocratique. La fourniture de services de qualité et fiables est cruciale pour le bien-être de la communauté et la stabilité d’un pays aussi vaste et varié que le Nigeria. »

Lors de la septième assemblée, le projet visant à octroyer davantage d’autonomie aux administrations locales a été rejeté par les assemblées législatives, qui ont voté contre cette mesure démocratique. La proposition prévoyant de renforcer l’autonomie des administrations locales n’a en effet pas réussi à obtenir les deux tiers requis au sein des assemblées législatives. Bien que certaines assemblées aient voté en faveur de ce projet, un grand nombre d’entre elles s’y sont opposées.

L’objectif de ces rassemblements est de sensibiliser le public à la question de l’autonomie des administrations locales et de porter cette campagne à l’attention des assemblées législatives, qui se montrent très critiques envers le processus lié à l’amendement de la constitution.

Comme l’a expliqué la délégation au vice-président du Sénat :

« Les employé(e)s des administrations locales demeurent les porte-paroles les plus fiables, et permettent en outre au peuple nigérian d’évaluer la situation réelle concernant la gouvernance au niveau des administrations locales. »

Rosa Pavanelli, Secrétaire générale de l’ISP, est allée dans le même sens :

« Une fois de plus, c’est aux travailleurs/euses du secteur public et à leur syndicat de défendre la démocratie, de veiller à ce que les services soient fournis aux personnes qui en dépendent et de mettre les gouvernements devant leurs responsabilités, alors que les responsables politiques font preuve de capacités de direction médiocres et retardent de cette manière le processus. »

Plus de 2000 personnes ont participé au rassemblement et ils ont marché de l'Union Square jusqu'au Parlément, où le Président de NULGE et des membres du syndicat se sont adressés aux parlémentaires nigérians, soulignant la relation directe entre les défis dont ils font face et leur capacité à garantir les services publics de qualité aux communautés locales, de permettre un développement économic  local et inclusif ; et ils ont demandé un financement adéquat et juste et l'application de la règle du gouvernement local démocratique.

Des membres du Réseau international des employé(e)s (municipaux/ales) des collectivités locales et régionales de l'ISP - dont NULGE est un des membres fondateurs -  ont été informés de l'action de NULGE et le réseau a envoyé le soutient et voeux de solidarité de ses membres autour du monde dans sa lutte pour un financement durable et équitable des administrations locales et régionales, pour que le syndicat puisse servir sa communauté et remplir son mandat. C'est une lutte commune et une priorité partagée par tous les syndicats des collectivités locales et régionales de l'ISP.

Voir aussi