We are building a better web presence. Visit our beta website to take part in a better experience which will replace the current site by the end of the year.

Discours de la secrétaire générale de PSI Rosa Pavanelli lors de la Conférence internationale du Travail

10 Juin 2013
Rosa Pavanelli and Juneia Batista at the International Labour Conference in Geneva
"La PSI accueille favorablement le rapport de la Commission de l’Application des Normes de l’OIT et l’excellent travail du Comité d’experts. Nous tenons à souligner l’importance du mécanisme de surveillance de l’OIT et le rôle qu’il joue pour moderniser les systèmes de relations de travail."

"Rappelons la situation des syndicats dans certains pays," dit Rosa. "En Corée du Sud, le syndicat des employé-e-s du gouvernement (KGEU) n’est toujours pas reconnu ; en Algérie, le gouvernement élimine les syndicats autonomes et, au Guatemala, des travailleurs/euses de la santé sont assassinés sans qu’il y ait la moindre arrestation pour ces crimes odieux. Aux États-Unis, les attaques à l’encontre des droits syndicaux ont fait chuter le niveau de densité syndicale aux taux les plus bas depuis 1900 ; la dégradation et les assauts que subissent les pensions du secteur public et des personnels de santé persistent, en particulier chez les femmes, actives et retraitées. Au Royaume-Uni, les lois applicables à la grève figurent parmi les plus rigoureuses d’Europe. Nous soutenons les employé-e-s du gouvernement turc qui sont désormais menacés de licenciement s’ils/elles participent à des manifestations et à des actions pour faire valoir les droits civils et politiques protégés par les conventions de l’OIT."

Télécharger le discours complet en cliquant sur le lien ci-dessous.

Voir aussi