We are building a better web presence. Visit our beta website to take part in a better experience which will replace the current site soon!

Le gouvernement du Pérou tente de réduire au silence un dirigeant syndical

Décembre 02, 2014
Luis Isarra - FENTAP General Secretary
Envoyez d'urgence des lettres de protestation pour soutenir Luis Isarra dont le congé syndical permanent a été révoqué par le gouvernement quelques jours seulement avant le sommet COP20, alors que Luis est chargé de coordonner la mobilisation syndicale nationale pour le sommet.

Agissez maintenant! Soutenez la campagne LabourStart: Envoyez une lettre au Ministre du travail péruvien pour faire en sorte que la clause de congé octroyée au syndicat de Luis Isarra ne soit pas révoquée.

Le gouvernement du Pérou semble vouloir museler le Secrétaire général de la FENTAP, Luis Isarra, dirigeant du syndicat des travailleurs de l'eau, affilié à l’ISP. Une clause de congé permanent conclue entre son syndicat et son employeur a été abrogée par le gouvernement de manière unilatérale. Nous ne pouvons que supposer que cette mesure drastique est motivée par des raisons politiques.

La FENTAP s’est sans cesse opposée aux politiques de privatisation de l'eau et de l'assainissement menées par les gouvernements actuel et précédent. Grâce au syndicat, de grandes mobilisations nationales sur le droit à l’eau voient le jour. Ces mobilisations englobent de nombreux groupes, et pas seulement des syndicats. Elles se concentrent également sur l'industrie minière lucrative qui pollue les sources d'eau pour les agriculteurs et la population citadine.

Nous considérons que cette pression a pour but de mettre un terme aux mobilisations anti-privatisation et anti-mines, qui se révèlent être très embarrassantes pour le gouvernement. Toutefois, Luis a probablement été également ciblé pour ses activités récentes en tant que responsable des médias et de la communication de la Confédération générale des travailleurs du Pérou (CGTP).

Les affiliés de l'ISP au Pérou, coordonnés par la CGTP en collaboration avec CITE, CTE, Únase, SUTEP, FENDUP et la Fédération des médecins, ont régulièrement demandé des ajustements aux réformes économiques et étatiques menées par le gouvernement. Ils exigent que le gouvernement mette en place des mécanismes appropriés pour éradiquer la corruption et modifie la Loi sur la fonction publique (30 057) afin de garantir, entre autres, un travail décent, des salaires et pensions équitables et le respect de la liberté syndicale pour les travailleurs de la fonction publique.

En outre, nous ne pouvons que nous interroger sur le moment choisi pour cette intimidation, étant donné que Luis a également été chargé de coordonner la mobilisation des mouvements syndicaux péruviens pour le sommet sur le climat, COP20. Cette réunion mondiale aura lieu à Lima, le 10 décembre. (http://www.cop20lima.org)

Cela constitue une atteinte directe aux droits syndicaux et à la démocratie au Pérou.

Agissez maintenant! Soutenez la campagne LabourStart: Envoyez une lettre au Ministre du travail péruvien pour faire en sorte que la clause de congé octroyée au syndicat de Luis Isarra ne soit pas révoquée. (Vous pouvez également télécharger la lettre modèle et envoyer votre propre courrier)

Pour plus d'informations:

Download the model protest letter (Word) and send it to the Peruvian government

Voir aussi