We are building a better web presence. Visit our beta website to take part in a better experience which will replace the current site soon!

Séminaire de la PSI sur les droits syndicaux en Amérique du Nord

21 février 2014
Les affiliés canadiens et américains de la PSI étaient réunis à Washington D.C., le 30 janvier 2014, afin de débattre des atteintes aux droits syndicaux en Amérique du Nord. Ils ont ainsi partagé diverses expériences ainsi que les stratégies actuellement en place afin de contrer les tentatives des gouvernements conservateurs visant à porter atteinte aux droits de syndicalisation et de négociation collective de millions d’employé(e)s du secteur public. Le débat a été ponctué de plusieurs présentations analysant les atteintes en question, tout en avançant un certain nombre de stratégies efficaces afin de les contrer.

Gordon Lafer, de l’Economic Policy Institute (EPI) et du Labor Education and Research Center (LERC) de l’Université de l’Oregon, a proposé une analyse sur les origines des efforts législatifs visant à proscrire les syndicats de la fonction publique au Canada et aux États-Unis, en mettant tout particulièrement l’accent sur l’American Legislative Exchange Council (ALEC).  Sa présentation s’est appuyée sur ses derniers travaux, intitulés « The Legislative Attack on American Wages and Labor Standards, 2011–2012 » (États-Unis : les attaques dirigées contre les salaires et les normes du travail par la voie législative, 2011-2012).  Lori Wallach, Directrice de la division Global Trade Watch de Public Citizen, a présenté un inventaire de l’éventail très large des accords commerciaux internationaux actuellement en cours de négociation, et elle a fait le point sur les versions antérieures, y compris l’ALENA et l’accord CAFTA-DR. Mme Wallach a mis en exergue l’approche extrême des droits des investisseurs codifiée par ces accords et elle a encouragé chacun(e) à interpréter ces droits ainsi que d’autres dispositions en cours de négociation dans le cadre du Partenariat transpacifique, des traités UE-Canada et UE-États-Unis, et de l’accord sur le commerce des services, comme des atteintes orchestrées contre le secteur public et le contrôle de l’État sur les services publics.  Blaine Rummel, d’AFSCME et In The Public Interest, a montré quelle pouvait être l’efficacité de la diffusion de messages afin de renforcer le soutien au secteur public et l’opposition à l’« externalisation » - terme le plus approprié pour décrire les efforts de privatisation.  Blaine a expliqué que la diffusion de messages avait son importance dans le contexte américain, et les électeurs/trices inscrit(e)s soutiennent généralement les services publics et les syndicats de la fonction publique, tout particulièrement lorsque l’« externalisation » menace les principes de responsabilité, de transparence et de contrôle démocratique à l’égard des services publics.

Les dirigeant(e)s des affiliés ont constitué un groupe de discussion dans le but d’approfondir le débat autour des atteintes constatées. Le groupe a ainsi donné la parole à des intervenant(e)s tel(le)s que Paul Moist, Président de CUPE, Régine Laurent, Présidente de la FIQ et Paul Booth, Assistant particulier du Président d’AFSCME.  Les participant(e)s ont partagé leurs expériences en matière d’atteintes dirigées contre leurs membres et ils/elles se sont accordé(e)s sur le caractère décisif des démarches de mobilisation des membres et de diffusion efficace de messages auprès du public dans le but de miner les efforts destinés à nuire aux syndicats et réduire le financement des services publics.  Les membres des affiliés présent(e)s ont convenu du rôle essentiel de la PSI afin d’attirer l’attention sur ces atteintes, promouvoir l’échange d’informations et d’expériences autour du globe et en Amérique du Nord, et coordonner les futures actions collectives.  Ils/elles ont encouragé la PSI à approfondir son travail de partage d’informations et de coordination à l’avenir.  Par ailleurs, les affiliés canadiens et américains ont accepté de préparer une résolution destinée à encadrer les efforts collectifs de lutte contre l’action antisyndicale et l’externalisation des services publics.

Pour plus d'informations:

 

 

Voir aussi