We are building a better web presence. Visit our beta website to take part in a better experience which will replace the current site by the end of the year.

Rapport: Unhappy Meal

27 février, 2015
Source: 
EPSU, EFFAT, SEIU, and War on Want
Le présent rapport est le résultat du travail d’une coalition de syndicats européens et américains représentant plus de 15 millions de travailleurs dans différents secteurs de l’économie dans 40 pays et de War on Want, une organisation de campagne contre la pauvreté basée au Royaume-Uni. Les membres de la coalition œuvrent en faveur d’une économie fondée sur des emplois décents et un système fiscal équitable et progressif au niveau mondial, national et de l’UE. C’est la première fois que nous unissons nos efforts pour présenter un exemple d’évasion fiscale des sociétés, un problème majeur qui met en péril l’avenir de la démocratie et l’État-providence.

Presque tout le monde connaît quelqu’un qui travaille ou qui a travaillé pour l’un des 7 850 restaurants européens de McDonald’s. Bien que McDonald’s se présente comme un pourvoyeur d’emplois essentiels, en particulier pour les jeunes, les travailleurs de cette société sont souvent soumis à des contrats précaires assortis d’une rémunération peu élevée et de maigres perspectives en matière de stabilité ou d’avancement. Au Royaume-Uni, par exemple, la vaste majorité des 97 000 travailleurs de McDonald’s sont engagés dans le cadre de contrats « zéro heure », des contrats d’embauche sans nombre d’heures garanti ou d’horaire stable.

Si les mauvaises conditions de travail chez McDonald’s sont bien connues, le présent rapport est le premier à aborder la situation fiscale de la société. Il s’appuie sur des données tirées des états financiers de la société et de ses filiales, ainsi que sur des articles
de presse et des rapports d’étude.

Pendant que des sociétés transnationales comme McDonald’s évitent de payer des impôts en Europe, les travailleurs du secteur public voient leurs salaires réduits, tandis que des infirmiers et des travailleurs sociaux risquent de perdre leur emploi. En réalité, plus de 56 000 postes d’inspecteurs des impôts ont été supprimés à travers l’UE, précisément au moment où leur rôle est le plus crucial pour enquêter sur des sociétés telles que McDonald’s. Le présent rapport fournit de nouveaux arguments pour encourager les gouvernements, les parlements et la Commission européenne à mettre en lumière ces pratiques, à responsabiliser les sociétés qui s’adonnent à l’évasion fiscale et à entamer un véritable dialogue démocratique permettant d’aboutir à des réformes approfondies et au rétablissement de la confiance dans un système fiscal équitable, progressif, transparent et efficace.

Depuis 2005, Change to Win plaide au nom des travailleurs et des citoyens en faveur de la protection des consommateurs, de l’accès aux soins de santé, de l’équité fiscale et d’autres protections qui permettront de remettre la classe moyenne sur pied. Nous remercions l’équipe de chercheurs de Change to Win pour avoir compilé ces données et nous espérons que ce rapport permettra de mettre la justice fiscale au menu chez McDonald’s.

Pour plus d'informations:

Téléchargements

Voir aussi