We are building a better web presence. Visit our beta website to take part in a better experience which will replace the current site soon!

Pour une dotation efficace et sûre en personnel de santé

11 Avril 2017
French demo for more health staff
La santé, la sécurité et le bien-être des patients dépendent au premier chef de la fiabilité et de la justesse des méthodes de dotation en personnel de santé Cela peut paraître une évidence et pourtant…

L’Internationale des Services Publics (ISP) a tiré la sonnette d’alarme en juin 2015, et la Fédération syndicale Européenne des services publics (EPSU) a organisé une première rencontre à Berlin en novembre 2016. Cette réunion a permis aux syndicats d’échanger sur les questions liées à la dotation en personnel dans une comparaison internationale. Le constat reste toujours aussi accablant : la plupart des systèmes de dotation en personnel de santé servent avant tout à répondre à l’effort de compression des dépenses. Dans un contexte de coupes budgétaires répondant aux politiques d’austérité, les administrations hospitalières sont contraintes de diminuer fortement les frais de personnel, en conséquence de quoi les professionnelles de la santé ne sont plus en mesure d’assurer des services de santé à la fois sûrs et fiables.

Les ratios patients/personnel sont inférieurs aux seuils de sécurité, ces conditions d’exercice exposent les patients à des risques significatifs et contribuent à l’épuisement professionnel des soignants.

Il est avéré qu’une mauvaise dotation en personnel génère un turn-over important dans les équipes, de l’absentéisme, des mauvaises conditions de travail. Le personnel en poste essaye de compenser par un travail supplémentaire au détriment de ses pauses et heures de repas, voir par des heures supplémentaires peu ou pas reconnue, contribuant au malaise généralisé de ne plus pouvoir faire son travail correctement.

La dotation en personnel efficace et sûre doit prendre en compte l’effectif mais tenir compte de la combinaison des compétences et de la distribution de la main-d’œuvre pour permettre une application aussi sensible que possible afin de refléter les variations locales. Le système établi se doit d’être simple à appliquer, imposé et faisant l’objet d’un suivi.

Face à un problème de recrutement et de fidélisation chronique, l’Australie et la Nouvelle-Zélande ont établi des critères précis pour évaluer la charge de travail par service ou encore dans la plupart des hôpitaux en Finlande utilisent un outil qui produit des informations sur le besoin en personnel par patient toutes les 24 heures.

Une dotation en personnel sûre et efficace est l’occasion de redéfinir l’organisation du travail pour des conditions de travail décent.

La dotation en personnel :

  • est étroitement liée à la qualité des services rendus dans les établissements de soins
  • réside au cœur du plaidoyer en faveur de meilleures conditions de travail pour les professionnels
  • peut jouer un rôle prépondérant dans les systèmes d’accréditation.

Pour obtenir des dotations adéquates sécuritaire « comptons nous en temps réel »

S’inspirant d’une enquête menée depuis plusieurs années par le syndicat UNISON (UK), la Fédération CFDT Santé-Sociaux (France) va cette année lancer une enquête auprès de tous le personnel de soins pour connaitre sur 24H leur condition d’exercice dans leur service Tant au niveau national qu’européen, nous avons besoin de réfléchir et d’échanger autour de la dotation en effectif pour construire une plateforme revendicative syndicale.

Secrétaires fédéraux, Maryvonne NICOLLE, Cyrille DUCH - CFDT Santé-Sociaux

Cet article est extrait de Bulletin d’information « Droit à la Santé », numéro 01/2017. Abonnez-vous au bulletin. Envoyez-nous vos articles.

Voir aussi