Ouragan Matthew en Haïti : appel aux dons

Octobre 20, 2016
L’ouragan Matthew, qui s’est abattu sur Haïti les 3 et 4 octobre, a tout balayé sur son passage, causant la mort de centaines de personnes, provoquant le déplacement de milliers d’autres, ravageant de nombreux foyers et engendrant d’importantes inondations aux quatre coins de ce pays dévasté. Au lendemain de cette catastrophe, le pays a désespérément besoin d’aide. L’ISP appelle tous ses affiliés à effectuer un don au Fonds de solidarité pour Haïti de l’ISP. Ces fonds permettront d’apporter immédiatement de l’aide et de porter secours aux membres de la CTSP, l’affilié de l’ISP, qui vivent dans les zones sinistrées.

L’ouragan Matthew a porté un coup terrible à la population haïtienne, et en particulier aux habitant(e)s de la péninsule sud-ouest d’Haïti. Si la capitale et principale ville du pays, Port-au-Prince, a été en grande partie épargnée, les villes de Jeremie, Port Salut et Les Cayes, situées dans le sud, ont été frappées de plein fouet. L’ouragan a emporté un nombre incommensurable de vies dans son sillage et les dégâts occasionnés dans les foyers ainsi que les infrastructures très limitées ne font qu’aggraver une existence déjà précaire.

Hurricane Matthew in Haiti

L’ouragan a causé le décès de plus d’un millier de personnes, détruit des maisons, engendré d’importantes inondations et provoqué le déplacement de dizaines de milliers d’habitant(e)s. Selon le Bureau pour la Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies, 1,4 million de personnes ont besoin de toute urgence d’une aide humanitaire. Par ailleurs, la menace d’une crise humanitaire plane à l’heure actuelle sur les survivant(e)s. La famine risque de venir s’abattre sur le pays qui tente également d’enrayer l’avancée du choléra. Les autorités ont tiré la sonnette d’alarme face aux risques élevés que l’eau contaminée et le manque d’hygiène font peser sur des milliers de personnes.

Cette catastrophe est survenue alors même qu’Haïti ne s’était pas encore tout à fait remise du tremblement de terre qui avait secoué le pays en 2010. En 2011, l’ISP, en collaboration avec ses affiliés canadiens, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) et l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC), a pris la tête d’une équipe qui s’est rendue dans la capitale haïtienne, Port-au-Prince, afin de reconstruire les bureaux de l’affilié de l’ISP en Haïti, la Confédération des Travailleurs/euses du Secteur Public et Privé (CTSP), qui avaient été détruits durant le tremblement de terre. Les bureaux administratifs de la CTSP ont été reconstruits et un cybercafé équipé de neuf ordinateurs a été installé afin d’offrir un service direct aux membres du syndicat.

Au lendemain de cette catastrophe survenue le 4 octobre, l’ISP est restée en contact avec ses affiliés en Haïti. Les bureaux de la CTSP à Port-au-Prince ont été épargnés par l’ouragan Matthew et ont pu rouvrir. Toutefois, d’après la CTSP, nombre de ses membres présents dans le sud du pays ont perdu leur foyer ainsi que leurs effets personnels, et ont désespérément besoin de matériaux afin de reconstruire leur maison, de vêtements, de chaussures, de nourriture, de kits d’hygiène, de médicaments, de comprimés et de filtres de traitement de l’eau, de chlore, de tôle ondulée, de bois, et d’autres matériaux de construction. S’ils ont été durement touchés par la catastrophe, les membres de la CTSP sont également les premiers intervenants dans les zones sinistrées – électricien(ne)s, infirmiers/ères et médecins – et rendent des services d’une valeur inestimable aux autres membres de la communauté.

« Nous travaillons sans relâche pour identifier les besoins spécifiques des victimes à Jeremie et Aux Cayes, et pour mettre en place des mécanismes permettant d’y répondre », a déclaré Jean Bonald Fatal, le Secrétaire général de la CTSP. A partir du 15 octobre, une équipe de la CTSP se rendra dans ces villes afin d’apporter son soutien aux membres du syndicat et aux communautés touchées. « La CTSP mise fortement sur le soutien et la solidarité de nos confrères et consœurs de l’ISP », a-t-il ajouté.

Par le biais du Fonds de solidarité de l’ISP, l’Internationale des Services Publics a lancé un appel aux dons afin de venir en aide à nos collègues haïtien(ne)s, et appelle tous ses affiliés à manifester leur soutien. Les dons récoltés seront consacrés en priorité à l’aide d’urgence accordée aux membres et à leur famille vivant dans le sud-ouest du pays.

Tous les virements bancaires doivent porter la référence « Fonds d’aide de l’ISP – Haïti 2016 ». N’oubliez pas de mentionner votre numéro d’affilié dans la communication de tous vos virements bancaires, afin de veiller à ce que les contributions soient dûment redirigées, et d’informer l’ISP à l’adresse psiaidfund@world-psi.org, lorsque vous effectuez votre don. Cela permettra à l’ISP d’en accuser réception par courrier et de vous envoyer une attestation. Les coordonnées bancaires sont les suivantes :

       Internationale des Services Publics (PSI)
       Compte n° 298 630 31 06 90-0 ou IBAN CH72 0844 0298 6303 1069 0
       Code swift : BCLRCHBB
       Nom et adresse de la banque : Banque Coop, CP 3828, CH-1211 Genève 3, Suisse

Je vous remercie par avance pour votre générosité.

Plus d’informations :

Voir aussi