Les travailleurs publics du monde appellent à la libération immédiate du syndicaliste coréen Han Sang-gyun !

Novembre 21, 2017
L’ISP appelle tous ses affiliés à signer la pétition pour la libération immédiate de prison du dirigeant de la Confédération syndicale coréenne, Han Sang-gyun.

L’ISP appelle à la libération immédiate du Président de la Confédération syndicale coréenne, Han Sang-gyun, actuellement emprisonné et qui a été condamné à trois ans de prison pour avoir organisé une mobilisation populaire visant à mettre un terme aux réformes régressives du droit du travail et demandant la démission du gouvernement de Park Geun-hye.

Le Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire a estimé que l'emprisonnement du président Han va à l'encontre des normes internationales relatives aux droits de l'homme et a recommandé au gouvernement sud-coréen de le libérer immédiatement. Pour créer la « société qui respecte les travailleurs » promise par le nouveau président sud-coréen, Moon Jae-in, il est nécessaire de libérer le président Han. L'OIT a aussi appelé le gouvernement à libérer Sang-Gyun.

L’ISP appelle tous ses affiliés à signer la pétition pour la libération immédiate de Han Sang-gyun.

M. le Président Moon Jae-In,

Nous vous écrivons afin de vous demander la libération immédiate du Président de la KCTU, Han Sang-Gyun.

Cela fait maintenant près de deux ans que M. Han est emprisonné, au seul motif d’avoir exercé ses droits démocratiques à la liberté syndicale et à la réunion pacifique.

Par l’exercice de ces droits, M. Han a attiré l’attention du grand public sur certaines propositions politiques qui auraient porté atteinte à la sécurité au travail et diminué les salaires de millions de travailleurs sud-coréens.

Comme l’a signalé le Groupe de travail sur la détention arbitraire des Nations Unies, l’arrestation de M. Han est arbitraire, car elle découle de l’exercice des droits susmentionnés. Le Groupe de travail a demandé à ce que M. Han soit immédiatement libéré et indemnisé.

Le Comité de la liberté syndicale de l’OIT a en outre appelé le gouvernement sud-coréen à « faire tout ce qui est en son pouvoir pour libérer M. Han ».

M. le Président, nous savons que vous faites part d’un engagement sans faille envers les droits humains et syndicaux.

C’est pourquoi nous vous demandons d’agir maintenant et d’user de votre autorité pour gracier et libérer M. Han immédiatement, afin qu’il puisse passer les fêtes de Noël avec sa famille, avant de reprendre ses activités de défense des droits des travailleurs aux quatre coins du pays.

Sincères salutations,

Signez la pétition sur la nouvelle
plateforme de l’ISP « Le peuple au-dessus du profit ».

Voir aussi