We are building a better web presence. Visit our beta website to take part in a better experience which will replace the current site soon!

Les Européens disent non à l'austérité… en images

21 Novembre 2013
European workers holding anti-austerity banners
« L’austérité, ça suffit ! » : tel fut le message adressé au Président de la Commission européenne, M. Barroso, ainsi qu’au Président du Conseil européen, M. Van Rompuy, par des milliers de travailleurs/euses des quatre coins de l’Europe, dans le cadre d’une action de la FSESP.

Par l'intermédiaire de photos prises sur leurs lieux de travail, les syndicalistes ont souhaité transmettre le message commun des travailleurs du secteur public et des syndicats européens au Conseil européen, ainsi qu’à la Commission : Nous devons mettre un terme à l'austérité et nous concentrer sur des solutions alternatives, telles que l'investissement dans les infrastructures et services publics, en vue de soutenir la croissance économique, d’offrir des soins de qualité et de venir à bout des inégalités. Véritable manifestation virtuelle, ces photos illustrent clairement que les travailleurs/euses souhaitent un vrai changement de cap.

Consultez les photos des syndicats européens ici.

Dans les différents pays de l'UE, les travailleurs/euses des services publics ont participé à des centaines d'actions sur les lieux de travail et pris des photos avec des logos communs, afin d’appeler nos gouvernements à garantir la justice fiscale et à lutter contre la fraude fiscale. De telles mesures nous permettraient de récupérer le billion d'euros perdu chaque année en Europe, à cause de sociétés et de riches individus qui n’apportent pas leur juste contribution à nos économies.

MM. Barroso et Van Rompuy doivent arrêter d'écouter les intérêts corporatistes, et plutôt veiller à améliorer les conditions de vie et de travail des travailleurs/euses précaires. Par cette action, les travailleurs/euses européen(ne)s exhortent leurs dirigeants à cesser d’intervenir dans les négociations collectives : ces dernières ne les regardent pas et ne relèvent pas de leur compétence.

Avec cette action, les travailleurs/euses entendent mettre en lumière le message commun qui traverse toute l'Europe. « Nous ne sommes pas d'accord avec les politiques actuelles qui réduisent les dépenses publiques et auront des conséquences à long terme, dans la mesure où elles contribuent à la pauvreté et creusent les inégalités », a déclaré Jan Willem Goudriaan, membre de la FSESP. Il est impossible de renforcer la perception des impôts en réduisant le nombre de percepteurs, et encore moins d’améliorer la qualité de l’éducation ou des services sociaux et de santé si l’on diminue drastiquement les financements et le personnel. Et M. Goudriaan d’ajouter : « Pour garantir une croissance durable, pour créer de l’emploi et pour combattre le chômage et le chômage des jeunes, nous avons besoin d'investissements publics. Nous n’avons pas besoin d'un nouveau programme servant les entreprises et visant à affaiblir la négociation collective, la législation du travail et les politiques sociales, notamment en matière de santé et de sécurité. »

Voir aussi