We are building a better web presence. Visit our beta website to take part in a better experience which will replace the current site soon!

Le NHS en crise - un désastre provoqué par le gouvernement lui-même

11 Avril 2017
UNISON member at the 4th March demo
Le gouvernement conservateur a été élu au Royaume Uni en mai 2015 après avoir promis de financer le NHS comme il se doit. Depuis, les ministres n'ont eu de cesse de répéter que la somme allouée à notre service de santé était suffisante.

Le gouvernement conservateur a été élu au RU en mai 2015 après avoir promis de financer le NHS comme il se doit. Depuis, les ministres n'ont eu de cesse de répéter que la somme allouée à notre service de santé était suffisante.

Forts de nos presque 500 000 membres dans le secteur de la santé, nous savons que c'est tout simplement faux et que les fissures commencent à se voir sur la façade.

De récentes révélations ont mis au jour que 9 hôpitaux sur 10 avaient été surchargés cet hiver, signe qui ne trompe pas sur le fait que le sous-financement commence à affecter les soins aux patients. Il ne sert plus à rien d'attendre. Le vaste déficit de trésorerie pousse à prendre des décisions difficiles au détriment du personnel dans le pays. Pendant ce temps, le nombre d'élèves dans les formations d'infirmiers a chuté suite à la suppression des bourses d'études du NHS, faisant le lit des problèmes à long terme et aggravant une situation de pénurie de personnels infirmiers déjà inquiétante.

La pression sur le NHS augmente encore parce que les services sociaux - dans lesquels le gouvernement a opéré des coupes budgétaires en termes réels depuis 2010 - se lézardent sous le poids d'une population vieillissante et d'un manque de ressources.

Cela se répercute sur le NHS puisqu'un nombre plus élevé de patients âgés restent bloqués dans certains services, faute de pouvoir être pris en charge ailleurs.

Ce à quoi s'ajoute le plafond salarial, à la fois pernicieux et préjudiciable, qui maintient les salaires à un bas niveau, mine le moral et le recrutement en même temps.

Le terme de crise est souvent galvaudé, pourtant il décrit parfaitement l'état de notre Service de santé national (NHS) en 2017. Ce scénario était entièrement prévisible - un désastre provoqué par le gouvernement lui-même. Cerise sur le gâteau, des rapports indiquent qu'adopter des tarifs commerciaux coûterait £600 millions au NHS, soit le bénéfice d'Amazon. Alors que notre NHS a besoin d'aide et de ressources, le gouvernement lui coupe une partie de son budget, en toute discrétion.

C'est l'une des nombreuses raisons qui ont poussé les diverses branches du syndicat UNISON, réparties dans le RU, à participer à la manifestation nationale pour le NHS, le 4 mars, à Londres. Celle-ci s'opposait à la privatisation et aux restrictions dans notre service de santé, luttant pour sa défense au profit des générations futures qui en auront besoin autant que nous.

Cet article est extrait de Bulletin d’information « Droit à la Santé », numéro 01/2017. Abonnez-vous au bulletin. Envoyez-nous vos articles.

Voir aussi