La Secrétaire générale de l’ISP s’adresse aux maires du monde entier : « C’est à vous qu’il incombe d’être des employeurs justes »

01 février 2018
Le 25 janvier 2018, Rosa Pavanelli s’est jointe aux maires de nombreuses villes du monde entier à l’occasion de la troisième édition du séminaire annuel de Cités et Gouvernements locaux unis (CGLU), organisée à Barcelone. Ada Colau, maire de Barcelone, a notamment pris part à cet événement.

Dans le cadre de la table ronde « Local Partnerships for Global Development » (« Des partenariats locaux pour un développement mondial »), Rosa Pavanelli s’est penchée sur les nombreux défis communs à l’ISP et à CGLU, notamment lorsqu’il s’agit de jouer un rôle de premier plan dans la mise en œuvre des politiques mondiales qui exercent une influence directe sur les administrations locales et les villes, comme les Objectifs de développement durable (ODD), le Nouveau Programme pour les villes et le Programme d’action d’Addis-Abeba sur le financement du développement.

Le travail décent est la meilleure façon de rendre les villes inclusives

« Créer des opportunités de travail décent dans les communautés locales et urbaines est la meilleure façon de rendre les villes inclusives », a déclaré la Secrétaire générale. Rappelant que les membres de l’ISP interviennent quotidiennement dans les villes de par leur travail, elle a par ailleurs ajouté « [qu’]en tant que maires et dirigeant(e)s d’administrations locales, c’est à vous qu’il incombe d’être des employeurs justes ».

Elle a appelé CGLU et l’Organisation internationale du Travail (OIT) à lutter ensemble contre le manque global de données sur l’emploi disponibles pour les travailleurs/euses des administrations locales et régionales, afin de pouvoir identifier les professions, compétences et formations indispensables pour relever les nombreux défis posés par une urbanisation en constante mutation et croissante dans le monde entier.

Les intervenant(e)s d’urgence qui vivent et travaillent dans la dignité assurent la sécurité et la pérennité de nos villes

S’exprimant au sujet du changement climatique, des catastrophes naturelles et des situations d’urgence, la Secrétaire générale de l’ISP a rappelé que les membres des services d’urgence de l’ISP se trouvaient en première ligne des services de secours et d’urgence. De l’attaque terroriste à New York à l’épidémie d’Ebola, de l’ouragan Irma dans les Caraïbes au tremblement de terre de Pedernales en Equateur, ce sont les intervenant(e)s d’urgence des municipalités et des administrations locales qui assurent la sécurité et la pérennité de nos villes. Nombre d’entre eux/elles paient un lourd tribut pour leur engagement envers les villes et les communautés locales. « C’est une bonne chose de faire des travailleurs/euses des services d’urgence des héros après une catastrophe. Mais nous ne voulons pas les célébrer à titre posthume. Ce que nous voulons, ce sont des intervenant(e)s d’urgence bien équipé(e)s pour protéger nos villes, qui travaillent et vivent dans la dignité », a ajouté Mme Pavanelli.

Enfin, Rosa Pavanelli a abordé la question cruciale du financement des municipalités et des administrations locales, et a appelé les maires ainsi que les dirigeant(e)s des administrations locales « à faire entendre leur voix au sujet de la justice fiscale, en dénonçant l’impact direct qu’exercent l’évasion et la fraude fiscales sur la capacité des administrations locales à servir leur communauté. Il est grand temps que nous agissions ensemble et demandions les ressources dont nous avons besoin pour rendre nos villes inclusives, durables et pérennes. »

La Secrétaire générale s’est en outre attardée sur la vague de remunicipalisations des services publics observée aux quatre coins du monde, qui permettra de tirer de nouvelles leçons et d’innover en matière de gestion de la fonction publique, non seulement en ce qui concerne le financement, la qualité et la provision des services, mais également la transparence et la participation citoyenne.

Organisée pour la troisième fois, la Retraite de CGLU est un événement stratégique réunissant les maires, les représentant(e)s élu(e)s d’administrations locales, les organisations partenaires et les partenaires stratégiques afin de leur permettre de se pencher sur les défis et opportunités à venir pour les membres des administrations locales et régionales, et de travailler ensemble dans l’intérêt commun des communautés locales et urbaines. Il s’agit de la première retraite organisée depuis l’élection de la nouvelle Secrétaire générale de CGLU, Emilia Saiz.

Voir aussi