We are building a better web presence. Visit our beta website to take part in a better experience which will replace the current site soon!

Solidarité avec l'Algérie

Bien que l’Algérie ait ratifié la Convention 87 de l’OIT et que l’Article 53 de la loi algérienne (90-14, 2 juin 1990) déclare « qu’aucun délégué syndical ne peut être licencié ou transféré par son employeur, et aucune action disciplinaire ne peut être prise en conséquence de ses activités syndicales, » depuis des années, les syndicalistes algériens sont harcelés, menacés et arrêtés en raison de leurs de activités syndicales qui sont légitimes.
L’ISP et ses affiliés CGATA et SNAPAP continuent de faire pression sur le gouvernement algérien et faire campagne pour faire respecter le droit aux activités syndicales légitimes, stopper la criminalisation des dirigeants syndicaux, des activistes et autre voix dissidentes dans le pays.

Manifestation des travailleurs du secteur public en Algérie

18 Mai 2015
Manifestation des travailleurs du secteur public en Algérie

Des centaines de travailleurs, notamment de la catégorie des corps communs et ouvriers professionnels, exerçant dans les secteurs de l’éducation, de la santé, de l’enseignement supérieur, des collectivités locales et autres administrations publiques ont marché, le 6 mai 2015, dans les rues de Béjaia, en Algérie, à l’appel de la SNAPAP.

Les syndicats et la société civile dressent une analyse critique de la politique européenne de voisinage

14 Décembre 2014
Rachid Malaoui, SNAPAP, Algeria

À l'occasion de la Journée internationale des droits de l'homme, Rachid Malaoui, dirigeant d'un affilié de l'ISP (SNAPAP/CGATA, Algérie), a participé à un débat sur la coopération entre l'UE et la région MENA, qui s'est tenu au Parlement européen, à Bruxelles (Belgique).

En Algérie, l'urgence sociale de l'après élection

16 Avril 2014
Un manifestant tient une pancarte sur laquelle est écrit « Dégage Boutef » (Abdelaziz Bouteflika) durant une manifestation appelant au boycott de l’élection présidentielle algérienne à Bejaia, le 5 avril 2014. (AP Photo/Sidali Djarboub)

Cet article a été publié sur le site web d'Equal Times le 15 avril 2014.

Droits syndicaux en Algérie: Appel à la réintégration de Rachid Malaoui !

08 Novembre 2013
SNAPAP logo and photo of Rachid Malaoui

L'Internationale des Services Publics (PSI), La Confédération Syndicale Internationale (CSI), l'Union Internationale des Travailleurs de l'Alimentation, de l'Agriculture, de l'Hôtellerie-Restauration, du Catering, du Tabac et des Branches connexes (UITA), le Comité International de Soutien au Syndicalisme Autonome Algérien (CISA) , le Solidarity Center d’AFL-CIO et le Réseau Euro-méditerranéen des Droits de l’Homme (REMDH) expriment leur solidarité avec les syndicalistes autonomes algériens qui luttent pour la défense des libertés syndicales et appelent à la réintégration de Rachid Malaoui, Président du SNAPAP.

Algérie: Une délégation syndicale arrêtée sans motif valable

16 Mai 2013

Une délégation de la fédération nationale de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique s’est rendue ce matin au siège de l’APN à Alger pour déposer une plateforme de revendication, mais ces délégués syndicaux ont été surpris par les forces de sécurité qui ont procédé à leur arrestation sans aucune raison ni motif valable.

Une délégation de 100 algériens empêchés de se rendre au Forum Social Mondial !

26 Mars 2013

Cette avec une grande consternation que nous avons appris qu’hier, le 25 mars 2013, une caravane de syndicalistes du SNAPAP, des défenseurs des droits de l’homme de la société civile, du comité national pour la défense des droits des chômeurs, et du comité de femmes a été empêchée de passer les frontières pour rejoindre la Tunisie pour participer au Forum Social Mondial.

L'ISP dénonce les violations et atteintes aux droits syndicaux et droits humains en Algérie

18 Octobre 2012

Les services de sécurité d'Algérie ont arrêté et agressé douzes militant-e-s syndicalistes de qui manifestaient pacifiquement pour soutenir leur collègue, Saad Bourekba, inculpé pour sabotage du réseau informatique. L'ISP a écrit une lettre de protestation au Président algérien.