We are building a better web presence. Visit our beta website to take part in a better experience which will replace the current site soon!

Au service de la majorité - Des services publics pour combattre les inégalités

3 Avril, 2014
Source: 
Oxfam, UK
L'ONG Oxfam a publié une brochure de 28 pages, "Au service de la majorité", qui appelle aux gouvernements de réformer les systèmes fiscaux et accroître les dépenses publiques destinées aux services publics gratuits, afin de combattre les inégalités et d’empêcher que nous ne basculions irrévocablement dans un système au service d’une minorité et non de la majorité.

Des services de santé et d’éducation publics et gratuits constituent une arme puissante pour combattre les inégalités économiques. Ils atténuent l’impact de la répartition inégale des revenus et permettent une redistribution en versant des « revenus virtuels » aux femmes et aux hommes les plus pauvres.

Les recommandations d'Oxfam sont les suivantes:

  • Faire de l‟augmentation des dépenses publiques destinées aux services publics de santé et d‟éducation une priorité, afin de combattre la pauvreté et les inégalités au niveau national.
  • Privilégier les politiques et les pratiques qui augmentent le financement de services de santé et d‟éducation publics et gratuits afin de combattre les inégalités, et qui sont elles-mêmes en mesure de redistribuer les richesses et de combattre les inégalités.
  • Financer les services de santé et d‟éducation au moyen d‟une taxation générale progressive, et non par le biais de programmes d‟assurance privés et/ou à base volontaire, ou encore de paiements directs par les usagers au point d‟utilisation.
  • S'abstenir de mettre en oeuvre dans les systèmes publics de santé et d‟éducation des réformes du marché du travail qui n‟ont pas fait leurs preuves et qui sont inapplicables, et élargir la prestation des services essentiels par le secteur public et non le secteur privé.


La brochure est publiée en français, anglais et espagnol et il existe un résumé en italien.

Pour plus d'information, veuillez consulter le site d'Oxfam.

Voir aussi